Où est le financement pour soutenir l’autonomie économique des femmes?

MONTRÉAL, le 8 avril 2021 /CNW Telbec/ – Alors que l’impact substantiel de la pandémie sur la vie professionnelle des femmes est clair, le budget 2021-2022 est exempt d’un financement additionnel essentiel pour la main-d’œuvre féminine québécoise. Le Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) demande des solutions dynamiques structurantes à la hauteur de la crise en emploi et réitère son ouverture à collaborer avec le gouvernement pour la mise en place de celles-ci.

La crise sanitaire actuelle a mené à un recul historique pour la main-d’œuvre féminine au Québec : la majorité des pertes d’emplois ont eu lieu dans des secteurs à prédominance féminine, les emplois les plus à risque et les moins bien payés sont principalement occupés par des femmes et le fardeau des nouvelles responsabilités à la maison pèse davantage sur celles-ci. Le CIAFT réclame une aide financière conséquente pour permettre aux 16 organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine (OSDMOF) de soutenir les femmes face à ces enjeux de taille.

Femme avec les sourcils froncés et un air troublé regardant son écran d'ordinateur portable et tenant son téléphone cellulaire dans une main

Localisés dans 11 régions du Québec et regroupés au sein du CIAFT, les OSDMOF travaillent d’arrache-pied pour offrir un accompagnement aux femmes en recherche d’emploi. Sans surprise, ils constatent que les besoins ont considérablement changé dans la dernière année. « Quand reconnaîtra-t-on enfin l’importance d’investir dans la mission des OSDMOF au Québec? », s’interroge la présidente du CIAFT, Danielle Fournier. Les groupes sont exaspérés que le gouvernement les appelle encore une fois à patienter. « À la lumière des effets de la pandémie sur l’emploi des femmes, nous souhaitons voir une bonification du financement gouvernemental injecté dans les organismes sur le terrain, qui en ont bien besoin », ajoute Mme Fournier.

À cet égard, le soutien supplémentaire annoncé aux carrefours jeunesse-emploi (CJE) dans le budget du 25 mars représente un modèle adéquat pour repenser le financement des organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine. Quant à l’actuel Plan d’action pour contrer les impacts sur les femmes en contexte de pandémie, bien qu’il constitue un pas dans la bonne direction, il demeure à ce jour nettement insuffisant. « Grâce à l’expertise en emploi et à l’appui psychologique et financier des OSDMOF, nombre de femmes sont chaque année en mesure de sortir du cycle de la pauvreté et de l’isolement. Investir des fonds de la relance économique dans des services en employabilité gratuits et adaptés aux besoins contribuerait sans équivoque à l’amélioration effective de la situation socioéconomique et de la sécurité des femmes », conclut la présidente.

Source : Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT)

Renseignements : Yasmina Drissi, directrice adjointe, CIAFT, politique@ciaft.qc.ca, 514 804-3866

Lien vers le communiqué de presse : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/ou-est-le-financement-pour-soutenir-l-autonomie-economique-des-femmes–866311685.html