Proches-aidantes

La conciliation famille-travail ne signifie pas seulement le fait de concilier le travail et le soin des enfants. Elle inclut aussi le fait d’avoir à concilier travail et soin d’un proche malade ou en perte d’autonomie.

On observe que 70 % des proches-aidants sont des femmes. De plus, non seulement les femmes accordent-elles davantage de temps que les hommes à des personnes malades ou en perte d’autonomie, mais elles assument également beaucoup plus de travail physique auprès d’elles, notamment en ce qui a trait aux soins corporels. Les femmes sont aussi plus à risque de réduire leurs heures de travail ou de quitter leur emploi à cause des soins qu’elles prodiguent, et elles connaissent des taux d’épuisement beaucoup plus élevés que les hommes.

Réseau des centres de santé et de services sociaux et maintien à domicile

Bien qu’il existe depuis plus de trente ans et qu’il ne s’adresse pas spécifiquement aux familles, le réseau des centres de santé et de services sociaux (CSSS, anciens CLSC) constitue également un acquis considérable pour les familles en général.

Le réseau, qui constitue par ailleurs la porte d’entrée pour les familles en ce qui concerne les services de maintien à domicile, n’a toutefois pas augmenté l’offre de ses services malgré une croissance continue de la demande, surtout à la suite du virage ambulatoire à la fin des années 1990. Conséquemment, beaucoup de familles doivent désormais se tourner vers des agences privées ou des entreprises d’économie sociale pour obtenir de l’aide. L’accessibilité aux services publics demeure donc un problème de taille.