Archives 2015

Aide sociale: la nouvelle coalition Objectif Dignité répond au ministre Hamad (1er décembre 2015)

En réponse au dépôt du projet de loi 70 le 10 novembre dernier par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, vingt-deux organisations ont lancé ce matin la toute nouvelle coalition Objectif dignité. Alors que le ministre vise à réintégrer au marché de l’emploi les premiers demandeurs d’aide sociale, au moyen de mesures obligatoires et de pénalités financières, Objectif dignité propose plutôt la mise en place de mesures permettant une réelle sortie de la pauvreté pour les personnes assistées sociales, tout en assurant leur dignité.

Le programme Objectif emploi, pierre angulaire du projet de loi 70, s’adresserait aux personnes qui font une première demande d’aide sociale et qui n’ont pas de contrainte médicale à l’emploi reconnue. Sur les 17 000 nouvelles demandes, une forte proportion provient des jeunes ou des personnes immigrantes. Lire le communiqué.

 

Matinée publique Femmes d’aplomb et de métiers: de Montréal au Nunavik!

Le 20 novembre prochain, le CIAFT vous invite cordialement à une matinée exceptionnelle intitulée Femmes d’aplomb et de métiers: de Montréal au Nunavik!
Venez entendre Chantal Racette, première présidente du Syndicat des cols bleus de la Ville de Montréal et Siasi Kanarjuak, superviseure du recrutement inuit à la mine Raglan au Nunavik. Deux femmes, deux territoires, un même engagement.

De 10h à midi au 110, rue Ste-Thérèse, local 105 à Montréal.  L’événement sera suivi de l’assemblée générale annuelle des membres du CIAFT à 13h00. RSVP: info@ciaft.qc.ca

 

Femmes dans la construction : le Québec au bas de l’échelle (25 octobre 2015)

La Commission de la construction du Québec a mis sur pied en 2014 un programme de formation en entreprise pour les femmes.  Un an plus tard, où en sommes-nous ? Le reportage de Myriam Fimbry à l’émission Désautels le dimanche de Radio-Canada révèle qu’il ne donne pas les résultats escomptés: on visait 500 participantes, il n’y en a eu que 38. L’intervention du CIAFT et de la responsable de la Coalition québécoise pour les femmes dans la contruction à 14m30.

 

Campagne électorale fédérale: des candidates et des militantes en condition féminine se prononcent (13 octobre 2015)

Vous trouvez que les enjeux de condition féminine ont été complètementoccultés par le niqab durant la présente campagne? Des candidates et des militantes ldénoncent dans le reportage de Alexandra Szacka diffusé hier au Téléjournal 22h00 de Radio-Canada. L’intervention de Nathalie Goulet, directrice du CIAFT, à 4min50.

 

Coupe de 60%: les organismes d’aide à l’emploi pour les femmes dénoncent pareil recul! (15 juin 2015)

Après plus de deux mois d’attente depuis le dépôt du budget Leitao, les seize organismes spécialisés en développement de la main-d’oeuvre féminine, présents dans onze régions du Québec, viennent d’apprendre que le financement en soutien à leur approche spécifique auprès des femmes démunies et éloignées du marché du travail sera amputé de plus de 60% cette année. Pour voir le communiqué.  Pour voir les communiqués d’appui de la CSQ, du Parti québécois et de Québec solidaire ainsi que l’article d’appui de Véronique de Sève, vice-présidente de la CSN, responsable du dossier de la condition féminine.

Pour en savoir plus, consultez nos fiches informatives:

 


Les organismes d’aide à l’emploi pour les femmes exigent une réponse rapide et concrète de la ministre responsable de la Condition féminine! 
(3 juin 2015)

À la veille du vingtième anniversaire de la marche historique Du pain et des roses, qui luttait contre la pauvreté et la violence envers les femmes, les seize organismes québécois spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine exigent d’obtenir le plus rapidement possible une réponse de la ministre de la Justice et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Stéphanie Vallée. En effet, depuis deux mois, ils ne reçoivent plus le financement qui est dévolu à l’approche spécifique qu’ils mettent en œuvre auprès des femmes démunies et éloignées du marché du travail. Voir le communiqué.

 

Fusion de la Commission de l’équité salariale avec la CSST et la CNT (12 mai 2015)

Le 12 mai 2015, dans le cadre de la commission parlementaire sur le projet de loi 42 fusionnant la CSST, la Commission des normes du travail et la Commission de l’équité salariale, le CIAFT a présenté son mémoire L’avenir de la Commission de l’équité salariale : quelles garanties pour les travailleuses non syndiquées dans la nouvelle superstructure de réglementation du marché du travail au Québec? Il y aborde la situation particulière des travailleuses non syndiquées et vulnérables, le danger de perte d’expertise, le recul au plan décisionnel, la gouvernance problématique et les pouvoirs accrus accordés au ministre. Nous demandons également des garanties de protection pour les travailleuses non syndiquées et vulnérables. Le CIAFT est aussi signataire du mémoire de la Coalition en faveur de l’équité salariale qui demande une ADS (analyse différenciée selon le sexe) du projet de loi.

 

Ligne du temps de l’histoire des femmes au Québec, de 1600 à nos jours (22 avril 2015)

Le Conseil du statut de la femme et le Réseau québécois en études féministes (RéQEF) s’allient pour lancer la Ligne du temps de l’histoire des femmes au Québec. Cet outil Web inédit contient près de mille rubriques historiques classées sous huit grandes thématiques qui mettent en lumière l’apport des femmes et des féministes à la société québécoise de 1600 à nos jours. S’y retrouvent également de nombreuses références bibliographiques, hyperliens et photos d’archives, ainsi que six capsules vidéo originales de la réalisatrice Sophie Bissonnette. Consulter la Ligne du temps de l’histoire des femmes au Québec.

 

Lancement du nouveau Programme d’accès à l’égalité des femmes (PAÉF) dans l’industrie de la construction 2015-2024 (23 mars 2015)

La Coalition québécoise pour les femmes dans la constructioncoordonnée par le CIAFT, salue l’adoption du nouveau PAÉF dans l’industrie de la construction et le travail intense de mobilisation réalisé par la Commission de la construction du Québec à cet égard.  Le principal objectif du PAÉF, à atteindre d’ici 3 ans, est l’accroissement de 1,4% à 3% de femmes employées sur les chantiers de construction. Les membres de la Coalition suivront avec intérêt la mise en application des mesures du PAÉF et l’évolution des conditions d’accès, d’intégration et de maintien en emploi des travailleuses de l’industrie de la construction.  Rappelons également que le nouveau programme est l’un des objectifs majeurs du plan d’action de la Politique d’égalité entre les femmes et les hommes du gouvernement du Québec. Enfin, les membres de la Coalition croient fermement que le Programme d’obligation contractuelle devra impérativement s’appliquer aux entreprises de la construction afin d’atteindre les objectifs ambitieux du nouveau programme. Voir le communiqué.

 

Coupures au Conseil du statut de la femme : obsession conservatrice sans égalité de fait (16 février 2015)

Des regroupements et groupes nationaux féministes, dont le CIAFT, dénoncent les restrictions budgétaires du gouvernement Couillard qui forcent la fermeture des derniers bureaux régionaux du Conseil du statut de la femme (CSF). Nous tenons à réitérer la nécessité d’une institution telle que le CSF en tant qu’organisme consultatif sur la situation des femmes québécoises. La mission du Conseil ne pourra s’accomplir avec autant d’efficacité et d’efficience si on lui ampute ses antennes régionales. Cette fermeture prive les femmes des régions d’une expertise importante en matière de condition féminine et d’outils pour favoriser l’atteinte de l’égalité pour les femmes des régions. Voir le communiqué.

PL-28: mémoire de la FFQ, du Réseau des tables régionales et du CIAFT (11 février 2015)

Dans un mémoire conjoint déposé hier devant la Commission des finances publiques, nos trois organisations ont dénoncé les dispositions du projet de loi 28 qui, en mettant en oeuvre les dispositions du dernier discours du budget, transforment des dizaines de lois en prétendant vouloir « viser » l’équilibre budgétaire. Nous condamnons, entre autres:

– que les impacts de ces changements n’aient fait l’objet d’aucune analyse différenciée selon le sexe. Ainsi, on épargne sur le dos des femmes.

– qu’on mette fin à l’universalité de l’accès aux services de garde. Ainsi, on nuit à l’accès équitable des femmes au travail et l’on favorise la dégradation des conditions de travail des femmes qui œuvrent auprès des enfants.

– qu’on génère un recul de la place des femmes dans les espaces décisionnels en région. On redonne aux élus municipaux (qui sont en grande majorité des hommes) des pouvoirs accrus tout en faisant reculer la place de la société civile (très majoritairement dominée par les femmes) dans la gestion du développement social et économique des régions. L’abolition des Conférences régionales des élus va compromettre toute une série de projets porteurs en développement de la main-d’oeuvre féminine, particulièrement l’accès des femmes aux métiers majoritairement masculins dans les créneaux de développement régional.

 

Nouvelle trousse virtuelle : Femmes et emplois majoritairement masculins (FEMM). (15 janvier 2015)

Récemment mise en ligne, cette nouvelle trousse virtuelle FEMM du CDEACF a été élaborée conjointement avec le CIAFT. Plusieurs ressources informationnelles y sont regroupées sous les thèmatiques suivantes : actions concertées pour l’accès des femmes aux emplois majoritairement masculins; choix professionnels et exploration de métiers; industrie de la construction et secteur minier; droits au travail; intégration, maintien en emploi et gestion de la mixité; politiques gouvernementales et stratégies; programmes d’accès à l’égalité. Cette trousse s’adresse aux concertations régionales, aux formatrices et formateurs des commissions scolaires, aux employeurs, aux syndicats, aux tables de concertation de groupes de femmes et aux autres groupes qui interviennent auprès des femmes et des filles.