Régime de pensions du Canada : les ministres des Finances ne font rien pour les femmes à revenu modeste (21 juin 2016)

L’entente pour une amélioration du Régime de pensions du Canada (RPC) signée par les ministres des Finances le 20 juin ne donnera pas grand chose pour la grande majorité des femmes canadiennes » affirme Mélanie Sarrazin, présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). « L’amélioration prévue est tellement modeste que pour la personne qui gagne le salaire moyen des femmes canadiennes, soit un peu plus de 41 000$, la pension augmentera d’environ 3 300$ et cela après 40 années de cotisations. De plus, le plus gros de cette augmentation aura seulement pour effet de réduire le Supplément de revenu garanti. Il en restera qu’une augmentation d’environ 1 600 $.

Nous avons demandé que le taux de remplacement du revenu passe de 25% à 50% pour que l’ensemble de la classe moyenne puisse maintenir son niveau de vie après la retraite au moyen des régimes publics. Les régimes publics sont plus efficaces et plus équitables que l’épargne individuelle » renchérit Nathalie Goulet, du Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT). « Les ministres des Finances ne sont même pas allés aussi loin que le 40 % prévu pour le Régime de l’Ontario. Ils sont même en deçà du 35 % qui semblait avoir fait le consensus des ministres des Finances en 2013 et qui avait été bloqué par le gouvernement Harper. » Pour lire le communiqué.